La familiarité par les traits

Ce qu’André écrit à propos de toutes ces lignes qui constituent peu à peu un monde me rappelle notre conversation sur les trottoirs de Saint-Hyacinthe, au fait que cette rue par exemple pourrait aussi se trouver à Trois-Rivières. Des panneaux de signalisation, des câbles électriques, des balcons des clôtures des escaliers droits ou en colimaçon, des pancartes À vendre, du fer forgé délimitant le béton privé de celui public des trottoirs. Oui, je regarde cette photo et ses traits me ramènent à mon bon vieux centre-ville trifluvien…

Publicités